Anita Blake, tome 8 : Lune bleue _ L.K.Hamilton

Richard, mon ex-fiancé et chef de la meute de loups-garous locale, était en train d’étudier les trolls dans le Tennessee quand il s’est fait arrêter pour tentative de viol. D’accord, nous ne sommes pas en très bons termes depuis que je l’ai plaqué pour Jean-Claude, le vampire qui me courait après depuis une éternité. Mais tout de même, je connais bien Richard. Je sais qu’il ne ferait jamais une chose pareille. Je flaire comme une machination, et déjouer les machinations, c’est mon passe-temps favori quand je ne suis pas en train de relever les morts. Donc, cap sur le Tennessee pour aller délivrer Richard. Le seul problème, c’est que je ne sais pas comment Jean-Claude va réagir. Enfin, quand je dis le seul problème… Je suis sûre que ça ne le restera pas longtemps.

Note moyenne sur Livraddict : 16.7/20 pour 47 votes

J’avais lu le tome 7 il y a un bon moment, en juillet. Ce fut donc un grand plaisir de retrouver Anita, la première héroïne bit-lit que j’ai rencontré, celle qui m’a fait aimé le genre ! Et je dois dire qu’elle m’avait manqué !

Anita n’a pas perdu de son charme, elle me fait toujours autant rire, et j’adore quand elle s’adresse à nous directement genre «il vous ferait craquer , enfin vous je sais pas, mais moi oui. », ça crée une genre de complicité avec le personnage lui-même. On commence quand même à sentir, que la miss , si prude etc, commence à se dévergonder, ses pensées évoluent doucement (peut-être pour nous préparer mentalement à son changement de priorités dans les tomes qui suivront plus loin, dont j’ai plusieurs fois entendus parler).

Quant à l’histoire en elle-même, ce que je retiens en premier , c’est d’abord, la complexité des relations avec ou entre les métamorphes. On apprend, en même temps qu’Anita, leurs coutumes, leurs mœurs, leurs lois. Et surtout leur comportement. Celui des loups-garous, proche de celui des vrais loups , montre une super documentation (j’avais lu un livre sur leurs comportements et j’en ai retenu quelques trucs), l’auteur n’a pas fait les choses à moitié. J’ai apprécié voir apparaître un peu de mythologie démoniaque (comme ça, ça fait écho, à un autre livre lu très récemment). Et une des choses qui m’a énormément plu c’est l’apparition de Marianne, car depuis le début, j’espérais en apprendre plus sur les pouvoirs d’Anita, et la voir évoluer avec ces pouvoirs, cela promet du bon pour la suite. Bon et pour Richard et Jean-Claude (au passage c’est pas super sexy comme nom, ça casse un peu le mythe , mais je l’aime quand même:p ) , bah je suis tout aussi indécise qu’Anita ! J’ai tendance à suivre ses états d’âmes, ou à en être à l’inverse. Je ne peux pas dire « choisis celui là !! » car au final, moi aussi j’aime les deux .

Publicités
Comments
One Response to “Anita Blake, tome 8 : Lune bleue _ L.K.Hamilton”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] Anita Blake, tome 8 : Lune bleue _ L.K.Hamilton […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :