La série Basara _ Yumi Tamura

Dans un Japon néo-féodal situé dans un futur très lointain (24e siècle), la civilisation a disparu, victime de guerres incessantes… Les hommes sont retournés à une société primitive, agraire. Le pouvoir est aux mains de quatre rois, sous la coupe suprême de leur père, l’Empereur. Chacun a tout pouvoir sur son territoire et son armée. A chaque dirigeant est assignée une couleur, comme dans les Sentaï: rouge, bleu, blanc et noir. L’or est réservé au Roi des Rois. Sa méthode pour conserver son pouvoir: diviser ses enfants pour mieux régner. Si un seul se distingue, il risque sa vie…

À la naissance de son plus jeune fils, Shuri, le Roi Rouge, une prophétie annonce qu’il sera « celui par qui le malheur arrivera ». Éloigné immédiatement de la cour, Shuri reçoit le domaine le plus pauvre…

Quelques années plus tard, naissent dans un village perdu dans les montagnes des jumeaux: un garçon, Tatara et une fille, Sarasa. Selon la légende, Tatara est investi d’une mission importante: libérer son peuple de la tyrannie du Roi Rouge. Hélas, le jeune homme est lâchement assassiné par les hommes du souverain. Sarasa choisit alors d’endosser l’identité de son défunt frère et de suivre le destin de Tatara…

J’ai commencé la série Basara en novembre 2012 et je l’ai fini juste la semaine dernière. Ce fut ma première vraie expérience manga =) car bon j’avais déjà lu 3 ou 4 mangas par là au CDI mais sans jamais continuer les séries, c’était juste comme ça pour m’occuper . Là ça a été la révélation. Je ne penser pas pouvoir vibrer et ressentir les émotions comme avec un livre, mais si. J’ai été surprise mais j’ai été emporté dans cette série, et je piquais parfois des crises de nerfs en les lisant tellement ça pouvait être triste, ou à la fin quand j’étais prise par le suspense. L’histoire est vraiment magnifique, et les personnages vraiment attachants. Shuri est très complexe, et au fur et à mesure des tomes, il change, évolue petit à petit. J’avoue que Sarasa m’a parfois un peu soûlé j’ai eu l’impression qu’elle ne faisait qu’osciller entre « super détermination  » et « désespoir complet  » , mais je l’aime quand même ^^’ Je crois qu’on est tous fan de Papillon de nuit, c’est un personnage que j’ai adoré, et j’ai vraiment été contente d’en apprendre plus sur lui, car au début il m’intriguait vraiment. Les deux derniers tomes qui sont des spins-off sont aussi sympas, même si je l’ai ai lu un peu plus distraitement 🙂

Publicités
Comments
3 Responses to “La série Basara _ Yumi Tamura”
  1. Fraise dit :

    C’est marrant, Basara, c’est le premier manga que j’ai acheté (il y a genre 12 ans, ça me rajeunit pas !) et finalement, je n’ai jamais continué, alors que le premier tome m’avait bien plu. Tout ça me donne bien envie de chercher ce fameux premier tome et de continuer.
    Je vois qu’ils ont fini à 27 tomes, ça ne traîne pas trop en longueur non plus ? J’avoue que quand ça dépasse 10 tomes, j’ai tendance à m’ennuyer…

  2. Luthien dit :

    Je serais curieuse de le découvrir ! 😮

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :