La Malerune #3: La belle arcane _ Michel Robert

Il manque encore trois runes aux quatre envoyés du Chevalier Eras pour assembler la Belle Arcane, la rune suprême qui peut sauver l’Ældo de l’invasion des Maûnes. Mais les compagnons ont compris qu’ils ne peuvent compter sur leurs anciens alliés : Alexien, le puissant mage d’Avallon, les a trahis. Poursuivis par le golem Geyor, traqués de toutes part, leur quête les conduira jusqu’au palais du roi des Maûnes, le Shaddak-llogo’th, où les attend la plus cruelle des révélations. Le sort du monde se trouvera alors remis entre des mains inattendues…

FRISE

J’ai enchaîné sur ce tome 3 juste après avoir fini le tome 2 car je ne pouvais vraiment vraiment  pas attendre, et puis je l’avais sous la main alors pourquoi s’embêter ? Ce tome-ci voit se terminer la quête de la Belle Arcane. Notre quatuor va devoir réunir les dernières runes, pour aller ensuite combattre la Malerune. Notre quatuor va voyager encore plus loin que dans les tomes précédents, et va du coup se retrouver confronté à pleins de différents peuples. Tous ses peuples ont des règles, des coutumes, et leur visite à chacun d’eux s’articule sur une intrigue interne mais qui va finir par être lier à notre intrigue principale.
Ce troisième tome, bien que beaucoup plus épais que le précédent n’a aucunement perdu en rythme et rebondissement ! Les personnages ont à peine le temps de s’souffler une nuit, ou même d’échapper à une attaque, qu’ils tombent déjà dans un nouveau guet-apens. Tous les évènements s’enchaînent très vite, et c’est déjà la fin ! Vers la fin est arrivé le rebondissement auquel je ne m’attendais pas du tout, que je n’avais pas envisagé une seconde, et j’ai été bluffé. Ce troisième tome conclue l’intrigue avec brio, et j’en suis ressorti tout à fait satisfaite.

En me ruant sur ce tome 3 pour retrouver mon quatuor préféré, j’ai aussi compris que ce serait bientôt la fin. J’ai même ralenti ma lecture, pour profiter d’eux au max [en vérité j’ai fait une pause dans ma lecture pendant quelques jours durant lesquels je suis parti de chez moi sans emmener le livre…].  L’auteur a encore une fois réussi à approfondir un peu plus ses personnages et à les rendre de plus en plus intéressants ! Hogo par exemple. On va rencontrer une partie de sa famille, et en apprendre beaucoup beaucoup sur lui, que ce soit sur son histoire ou sur son caractère, et surtout ses faiblesses. Lucia,  prend confiance en son côté féminin et le met de plus en plus en valeur [surtout qu’elle est magnifique]. Tout ce qui a tourné jusque là entre Hogo et elle va enfin prendre un tournant décisif.  On en apprend encore énormément sur Zétide, qui montre des faiblesses qui jusque là nous étaient complètement inconnues, mais qui reste quand même un sacré mage plein de ressources !  Et notre petite Ariale qui va enfin pouvoir développer un peu son talent, et prendre encore plus d’assurances jusqu’à tenir tête à un chef ennemi et même l’attendrir. Dans ce troisième tome, d’autres personnages rejoignent la quête de notre quatuor ; je ne vais pas les détailler, mais j’ai aimé la diversité de leurs caractères.
Une plume toujours aussi efficace dans ce troisième tome, qui bien que beaucoup plus épais, se lit en un rien de temps !

En bref : Michel Robert clôt ici avec génie, une trilogie superbe, qui m’a vraiment transportée ! Une trilogie que je relirais sûrement un jour tellement j’ai aimé.

FRISE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :