La Loi du talion, première partie _ Mickaël Baudoin

On m’appelle Coryphé. Je suis un danseur de mort qui valse avec les âmes défuntes. Elles guident ma lame, entraînent mes pas au fil d’une oraison funèbre que seuls les initiés du cercle macabre perçoivent.
Je suis aussi un Déshérité, un banni dont la véritable identité est enfouie dans les méandres parcheminés du Recueil des Oubliés. Malgré l’animosité de mon peuple, la haine même qu’ils éprouvent envers ce que je représente, je dois prendre part au conflit nous opposant à nos anciens esclaves, ces sauvages venus du continent de l’Est. Peut être y gagnerai-je enfin la reconnaissance que ma famille m’a toujours refusée ?

Sans titre H2

Tout d’abord merci aux éditions Boz’Dodor et à Livraddict pour m’avoir permis de découvrir cette belle histoire et cet auteur.

L’auteur pose dès le début un univers plutôt particulier. On a le droit à une carte en début de livre (j’aime beaucoup quand il y a des cartes, pour visualiser c’est un peu plus facile), et le prologue pose les bases de l’histoire du monde dans lequel on se trouve.  Dès ce prologue, on est happé par l’histoire de ces deux peuples qui se battent depuis très longtemps. Les elfes ont asservi les D’JeenLories pendant longtemps puis ces derniers ont réussi à se rebeller et à reprendre leur liberté ! Néanmoins les deux peuples continuent de se faire la guerre, les elfes pour asservir de nouveau les hommes, et les hommes pour la vengeance, une vengeance qui se veut terrible. Dans ce livre, nous suivons les points de vue suivant différents personnages de deux peuples ; c’est très intéressant, mais du coup c’est aussi dur de prendre parti ! Au début on a envie de prendre parti pour les hommes car leur vengeance paraît légitime, mais en même temps je me suis attachée à certains personnages elfiques (Coryphée entre autres). Autour de ces deux peuples l’auteur a développé leurs traditions, mais aussi leurs magies. Les elfes ont quatre castes de magiciens selon 4 éléments (Terre, Eau, Vent,Feu), et les hommes n’ont qu’une seule magie : la magie du sang, mais ô combien puissante !
J’ai aimé la façon dont l’auteur raconte l’histoire, c’était différent de ce à quoi je suis habituée. Disons que j’ai eu l’impression de voir les paysages et les actions se peindre devant moi sur une toile, j’ai vraiment vu toute l’histoire défiler dans ma tête et de façon très fluide. J’ai trouvé qu’il y avait peu de dialogues par rapport à d’autres livres, mais la narration a été tellement fluide et un peu poétique que tout est passé tout seul ! J’ai beaucoup aimé cette façon qu’à l’auteur d’écrire et c’est un gros point fort de ce livre je trouve !

 En bref : Un roman, qui malgré sa petite taille, m’a beaucoup plu ! L’écriture de l’auteur est particulière et me plait beaucoup ; et l’univers qu’il a développé présente des points très intéressant pour la suite . Suite que je lirais sans aucun doute !

Sans titre H2

Comments
4 Responses to “La Loi du talion, première partie _ Mickaël Baudoin”
  1. Phebusa dit :

    Super ! Premier avis que je lis sur ce roman (que je connais via la peintre qui a fait la couverture d’ailleurs), c’est encourageant, merci 🙂

  2. Lyda dit :

    Il a l’air très sympa, merci pour cette découverte !
    Je vous rejoins pour la couverture elle est top 🙂

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :