Kushiel #1 _ Jacqueline Carey

Phèdre nô Delaunay a été vendue par sa mère alors qu’elle n’était qu’une enfant.
Habitant désormais la demeure d’un haut personnage de la noblesse, pour le moins énigmatique, elle y apprend l’histoire, la théologie, la politique et les langues étrangères, mais surtout…
les arts du plaisir.
Car elle possède un don unique, cruel et magnifique, faisant d’elle une espionne précieuse et la plus convoitée des courtisanes.
Rien ne paraît pourtant lui promettre un destin héroïque.
Or, lorsqu’elle découvre par hasard le complot qui pèse sur sa patrie, Terre d’Ange, elle n’a d’autre choix que de passer à l’action.
Commence alors pour elle une aventure épique et déchirante, semée d’embûches, qu’il lui faudra mener jusqu’au bout pour sauver son peuple.

Sans titre H2

C’est ma binôme du livra’deux PAL addict (Mai/Juin/Juillet) qui m’a donné l’occasion de lire ce livre en me le proposant. J’avais envie de le lire depuis un moment mais je n’en avais jamais eu l’occasion !

Tout d’abord quand j’ai commencé j’ai été un peu déçue, je trouvais ça long, et ça racontait beaucoup de choses mais dans l’action c’était très calme.
En effet au début du roman, Phèdre nous raconte beaucoup son enfance et le contexte géo-politique de sa nation. Et c’est ce contexte qui est compliqué. Dès le départ on est assaillie par les noms de villes, de personnes. On apprend beaucoup de choses sur beaucoup de mondes et c’est compliqué de retenir. J’ai eu du mal à prêter attention aux premières intrigues politiques que nous raconte Phèdre car je n’arrivais pas à situer à qui cela arrivait etc. . .
Mais avec le temps, j’ai fini (et comme dans Game of Thrones d’ailleurs) par apprendre qui était qui, avait fait quoi, où quand et comment !
J’ai pu alors apprécier les complots dont Phèdre essaye de comprendre les tenants et les aboutissants. Et c’est devenu passionnant ! L’intrigue construite autour de Phèdre, qui aurait pu avoir une vie totalement banale si personne n’avait remarqué sa particularité, est impressionnante de part sa complexité et son étendue.

En effet Phèdre est marquée du signe de Kushiel. Sans vous révéler en quoi il s’agit, elle a été vendue par sa mère à une des treises maisons de plaisirs et y a reçue une éducation. Puis Anafiel Delaunay est arrivée dans sa vie. Il a reconnu sa particularité et a acheté sa marque. Il a continué à la faire éduqué et surtout aux arts des plaisirs. En effet, avec Alcuin et Phèdre, Anafiel pense pouvoir s’ouvrir les portes des confidences sur l’oreiller de certains personnages importants.
Car la nation est en guerre et de terribles complots sont en marche pour détrôner le pouvoir en place. Mais outre une loyauté à son pays, Anafiel a aussi une raison très personnelle d’agir. C’est un homme très intelligent et distingué, sobre dans son attitude mais extrêmement réfléchi.  Derrière des manières un peu formelles se cachent un homme avec un plus grand cœur qu’il n’y parait.
Phèdre elle-même est un personnage qui m’a beaucoup plu. J’ai aimé son intelligence, son courage. Et même si parfois elle fait des sacrifices trop grand et prend toute la misère du monde sur ses épaules, elle n’en reste pas moins fragile et très réceptive aux émotions des autres. Grâce à la formation qu’elle aura reçue de Delaunay , elle va survivre à des épreuves très difficiles . Une très belle romance va aussi se mettre en place. Je l’ai trouvé très belle et très réaliste car sans idéalisme de la part des personnages concernés.
Je ne détaillerai pas d’autres personnages importants, surtout pour ne pas vous gâcher la surprise, mais ils ont tous une importance dans l’histoire quelque part. Et les bons comme les mauvais font preuve de beaucoup de subtilités, tout n’est pas noir ou blanc, mais bien nuancé de gris.

Le monde développé par Jacqueline Carey est assez particulier. C’est un univers de fantasy , basé dans un système féodal.  La magie n’est pas toujours réellement présente mais néanmoins elle y a introduit des dieux, et ils ont parfois l’air d’avoir une véritable influence.  Les différentes nations montrées sont inspirées de certaines connus comme certaines tribus barbares, ou même une qui ressemble aux hellènes.
Phèdre étant formé aux arts des plaisirs c’est quelque chose qui prend beaucoup de place dans l’histoire. Elle se sert de la séduction (et plus encore) pour obtenir des informations. Toutes ces scènes, même les plus violentes , sont décrites sans vulgarité. On sens que ça a beau être au cœur de la vie de Phèdre ce n’est pas ce qui fait le corps du roman. Le peu de piment qu’elle dissipe au cours du livre est appréciable ! Le roman est écrit du point de vue de Phèdre mais au passé, du coup on a l’impression qu’elle nous raconte l’histoire car elle glisse de temps en temps des remarques faisant comprendre qu’elle connait déjà la suite vous voyez ?

 

En bref : Un roman que j’ai adooooré ! Il me tarde déjà de lire la suite, je sens vraiment que je vais beaucoup aimer cette série. Une merveille.

Sans titre H2

 

Publicités
Comments
21 Responses to “Kushiel #1 _ Jacqueline Carey”
  1. klo dit :

    j’adoreee Xd j’ai envie de revenir dans cette univers avec Imriel. si tu finis la saga et que tu veux continuer.:) fais moi signe ça me plairait bcp 🙂

  2. J’avais déjà très envie de le lire mais là, il me tente encore plus en lisant ta chronique ^^

    • sphinxou dit :

      Ravie ! C’est le but :p

    • LeOn dit :

      Il fallait qu’on en parle tout récemment 😛
      Moi ça me donne envie de craquer à fond pour la version poche… dans les jours qui viennent !!!
      Je dois résister, tant que ma PAL n’a pas dégonflé… :-//

      En tout cas très bonne chronique Sphinxou ! Tu frappes là où ça fait mal haha ^^ Petite question d’ordre pratique : as-tu lu le livre en grand format ou en édition de poche ? Je craquerai bien pour l’édition de poche, même si je ne suis pas fan de la couverture, mais j’ai peur qu’un aussi gros pavé ne soit pas pratique à lire de la sorte.

      • sphinxou dit :

        Merci beaucoup 🙂
        Et j’ai acheté la version numérique, mais je pense craquer pour la version papier car ça vaut le coût!
        C’est vrai que le grand format est sûrement moins pratique qu’un poche mais la couverture est tellement belle . . .*-*

      • LeOn dit :

        Puis pour le coup, je pense que le grand format peut avoir ses avantages concernant le confort de lecture : pages plus belles, jolie police d’écriture plus grande et texte mieux aéré… Il faudrait que j’ai les deux sous les yeux pour faire la comparaison lol.
        En tout cas on te sent bien fan ^^

      • sphinxou dit :

        Oui le mieux c’est que tu puisses comparer directement 🙂
        Et oui tout à fait, j’ai vraiment adoré!

      • Ma PAL ne désemplit pas non plus malheureusement… Mais il a l’air top!! 🙂

      • sphinxou dit :

        Oui il l’est !:D

  3. Merry dit :

    Il faudrait peut-être que je tente le coup ! Tu as l’air tellement enthousiaste 😀

  4. Mon gros coup de coeur ❤
    Je me réjouis trop que le tome 2 sorte chez Milady. Plus que 11 jours à attendre 😉

  5. erine6 dit :

    J’ai A-DO-RE et le mot est faible je crois. Ta chronique est magnifique. Nous avons toutes les deux le même point de vue sur les scènes de sexe qui parsèment ce livre. L’avis est plutôt critique sur ce sujet par les lecteurs dans l’ensemble. Certains trouvent que cela a été de trop et qu’il y a trop d’étalage, personnellement je te rejoins ce n’est pas que le corps du récit. Ce livre est d’une richesse en tout cas, je pourrais en discuter des heures. Mon seul petit reproche, c’est que j’aurais aimé avoir un autre point de vue que celui de Phèdre ;). Enfin, j’aurais pu me plaindre plus car elle est une héroïne magnifique, très intelligente, intéressante. De quoi rendre les filles jalouses.

  6. A comme Adé dit :

    Wow ! La couverture est juste splendide ! Je l’achèterai rien que pour ça !

  7. Freelfe dit :

    Ce livre est dans ma WL, j’espère que j’aimerais autant que toi quand je l’aurais !

  8. Parole de Lea dit :

    Ohh Je le note merci 🙂 il a l’air vraiment bien

Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] : avis La promesse des ténèbres _ Maxime Chattam : chronique Kushiel #1 _ Jacqueline Carey : avis […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :