Les cités des anciens #2 Les eaux acides _ Robin Hobb

Le grand jour se profile : Alise comme Thymara vont enfin se trouver face aux dragons, l’une pour assouvir sa soif de connaissances, l’autre pour les conduire, avec un groupe de jeunes gens comme elle, jusqu’à la légendaire cité des Anciens, Kelsingra.
Ce qu’elles ignorent, c’est que cette rencontre changera leur existence.
Alise, passagère à bord du Mataf dont le rugueux capitaine, Leftrin, ne la laisse pas insensible, va faire un choix qui met en péril sa réputation et son mariage, et détourne son ami et chaperon, Sédric, d’autres plans, bien arrêtés et beaucoup plus profitables.
Thymara, elle, par sa fréquentation des autres jeunes gardiens, porteurs des stigmates du désert des Pluies, devra peu à peu remettre en cause les règles qui régissent sa vie depuis sa naissance.
Tous affrontent un trajet long et pénible avec les dragons, où ils découvrent leur vraie nature et apprennent à se connaître face à des adversaires qui habitent parfois au fond d’eux-mêmes.

Sans titre H2

Bonjour tout le monde ! Je vous retrouve aujourd’hui pour ma chronique sur le deuxième tome de la cité des anciens : Les eaux acides de Robin Hobb.
J’avais beaucoup aimé le premier tome, et malgré avoir acheté le deuxième assez rapidement il a traîné un moment dans ma PAL . Mais une fois commencé il fut très vite fini !

Haaa, il n’y à rien à faire, j’aime retrouver l’univers de Robin Hobb à chaque fois. C’est un monde à la fois magique et impitoyable. Magique en grande partie par la présence des dragons, et impitoyable car ces dragons sont pour la plupart infirmes. Mais ils restent des créatures magnifiques et leur mémoire ancestrale leur confère les souvenirs du temps où les humains vénéraient les dragons.
Nous retrouvons Alise et Thymara là on nous les avions laissés, l’une prête à embraquer dans un deuxième navire en direction de Cassaric , et Thymara avec la troupe de gardiens, prête à rencontrer leurs dragons, et à choisir d’en aider un durant tout le voyage jusqu’à l’ancienne cité Kelsingra (même si personne ne sait vraiment où elle se trouve).
Nous passons donc une partie du roman ave l’une puis l’autre, avant qu’elles se rejoignent.  L’intrigue qui tourne autour d’Alise est surtout lié à Sédric et au fait qu’il ne souhaite pas qu’elle continue sur sa lancée. Tandis que Thymara découvre la vie en groupe, où des gens l’acceptent comme elle est, et  fait la connaissance de Sintara une dragonne .

Alise est un personnage que j’avais beaucoup aimé, et mon admiration pour elle n’a fait que crôitre avec ce deuxième tome. Au départ peu indépendante et liée à sa vie d’avant par son mari, elle décide de prendre sa vie en main et de profiter des occasions qui lui sont offertes pour découvrir les dragons et les aider. Seulement Sédric , son chaperon (bien que sensé lui obéir) lui met des batons dans les roues. Il veut rentrer. Non seulement car il déteste vivre à la dure, mais aussi parce qu’il cache des choses et à des projets de vie lui aussi. C’est un personnage que j’ai détesté par moments puis pris en pitié, mais finalement je peux dire que c’est un personnage exécrable et j’espère  qu’il lui arrivera de mauvaises choses. Néanmoins on se rend compte que la vie d’Alise chez elle est du à certaines circonstances et à un manque de chances. Elle passe par beaucoup de moments de doute, et redoute le moment où elle devra rentrer et affronter son mari, mais plus le temps passe plus elle fait preuve de détermination.
Quant à Thymara, c’est un personnage que je trouve assez particulier. Elle est vite jalouse et possessive, mais elle a un bon fond et elle est forte. Elle à l’habitude de vivre ‘à la dure’ et sait très bien chasser.  Elle choisit d’aider la dragonne Sintara, un peu imbue d’elle-même et qui croit que les humains lui doivent une adoration ! Mais cette petite dragonne me fait aussi beaucoup rire car durant leur périple elle apprend à devenir de plus en plus un vrai dragon. J’ai beaucoup aimé suivre les interactions dragons-hommes. Les dragons pensent devoir être adoré, mais les humains veulent les aider tout en aidant aussi d’autres dragons, sans être exclusif.
Les autres personnages sont plus intriguants les uns que les autres.  Les autres gardiens, surtout Graffe et Kanaï , dévoileront petit à petit des choses très intéressantes je pense ! Il y aussi Leftrin, capitaine du Mataf,  un homme très charmant et qui je pense montrera qu’il a de multiples cordes à son arc.

Encore une fois Robin Hobb m’a emporté dans son univers. J’aime sa magie et son côté impitoyable, c’est toujours fascinant à lire, et la preuve je l’ai lu en une après-midi !

 

En bref : Une lecture merveille, j’adore cette auteure !

Sans titre H2

 

Publicités
Comments
5 Responses to “Les cités des anciens #2 Les eaux acides _ Robin Hobb”
  1. Melliane dit :

    Je ne lis pas énormément de fantasy mais on m’a dit tellement de bien de cet auteur qu’il faudrait vraiment que je tente un livre pour voir.

  2. Freelfe dit :

    Il faut vraiment que je découvre cette auteure, depuis le temps que ma mère m’en parle !

  3. C’est une série et une auteure tellement exceptionnelle ❤ ! J'adhère toujours autant à son univers !
    Je suis surtout très impatiente de retrouver Fitz et le Fou dans leurs prochaines aventures 😀 !!

Trackbacks
Check out what others are saying...


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :