Nouvelles, tome 01 : 1950-1953 _ Richard Matheson

 

Quand Richard Matheson entre en littérature, le fantastique entre, lui, dans l’âge de la modernité : évacué, le surnaturel gothique, l’effroi s’immisce désormais dans les plus infimes recoins du quotidien. Et ce, avec un talent littéraire à nul autre pareil : d’une tranchante concision, d’une exceptionnelle variété narrative et formelle, d’une richesse thématique impressionnante, la « marque » Matheson fait naître une nouvelle vision de la terreur, névrotique, angoissante et délicieusement teintée d’humour macabre. L’édition intégrale de ses nouvelles – présentées dans l’ordre de leur composition et dans des traductions nouvelles ou soigneusement revues – comporte trois tomes.

Sans titre H2

Salut les loulous !

Aujourd’hui ma chronique sur le tome 01 des nouvelles de Matheson ! Une lecture scolaire qui m’a énormément plu. En effet je connaissais l’auteur par Je suis une légende, que j’avais plutôt bien aimé. Mais là, là c’est autre chose !

Ce livre regroupe un total de 28 nouvelles, toutes vraiment biens ! Elles font de quelques pages à une trentaine et chacune renferme son lot de surprises.  Je crois que je les ai toutes adorés. J’ai énormément aimé renouer avec cet univers, très science-fiction, qui m’a rappelé certaines nouvelles de ce cher Asimov (pardon si ma comparaison choque les pionniers du genre mais franchement certaines nouvelles ont fait vibrer les mêmes choses que pendant mes lectures d’Asimov).
Différents thèmes sont abordés. Certaines nouvelles appartiennent clairement au genre de la science fiction ( robots et autres) , d’autres appartiennent plus au fantastique. Beaucoup d’entre elles en fait. Elles sont souvent très pessimistes d’ailleurs ! Généralement, c’est l’histoire d’un personnage auquel il arrive un truc particulier, mais souvent tout ça les mène à leur perte. Mais ça reste énormément distrayant à lire. A vrai dire, après avoir lu quelques nouvelles, je me suis dit que c’était magistral, non vraiment c’est le mot qui m’est venu à l’esprit !
Certaines nouvelles m’ont un peu plus touché que d’autres mais il y en a une qui m’a vraiment fait flipper, c’est Appel longue distance ! Franchement j’ai eu la trouille, enfin jusqu’au moment ou j’ai tout compris.

 

En bref : C’est dur d’expliquer mon avis quand ce sont des recueils de nouvelles,
mais je peux vous dire que celui-là je l’ai vraiment adoré !

Sans titre H2

 

Publicités
Comments
2 Responses to “Nouvelles, tome 01 : 1950-1953 _ Richard Matheson”
  1. Je n’ai lu que Je suis une légende de cet auteur et j’avais bien aimé! Je lirais bien d’autres de ses nouvelles 🙂

Trackbacks
Check out what others are saying...


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :