La maison de l’arbre joueur _ Lian Hearn

Japon, 1857.
Depuis des siècles, le Japon vit replié sur lui-même. Mais, bientôt, il sera contraint de s’ouvrir aux influences étrangères. Les Occidentaux forcent les portes de l’ancien monde. La révolution couve. L’époque des samouraïs est désormais révolue, le pays est à l’aube d’une ère nouvelle.
La maison de l’Arbre joueur, dans le domaine du Chôshû, où habitent Tsuru et sa famille, n’est pas épargnée par le vent du changement. La jeune femme rêve de s’affranchir du poids des traditions ancestrales et de suivre les traces de son père en devenant médecin. Elle se trouve alors entraînée dans un monde de subversions, d’intrigues politiques et d’amours interdites. Autour d’elle agissent des hommes puissants et passionnés. Leur slogan est Sonnôjôi : «Vénérez l’Empereur, expulsez les étrangers». Leur méthode est la violence.

Sans titre H2

Bonjour à tous et bienvenue sur Merveilles Livresques ! Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre qui trainait dans ma PAL depuis un moment déjà. En effet j’avais lu la série Le clan des Otori de Lian Hearn que j’avais adoré et lorsque j’ai vu qu’elle avait écrit La maison de l’arbre joueur, j’ai acheté ce dernier sans hésiter. Puis j’ai mis du temps à le sortir de ma PAL car après mon engouement pour la précédente série j’avais peur d’être déçue. Mais ce ne fut pas le cas.

Et oui j’ai adoré ce livre ! Même si on n’y retrouve pas le côté feodal qui m’avait plus dans Le clan des Otori ou le côté un peu magique j’ai vraiment adoré l’histoire de La maison de l’arbre joueur.
Dès le début j’ai été complètement aspiré par l’histoire et par l’écriture de Lian Hearn. Elle a une façon d’écrire qui fait que je ne m’ennuie pas une seule seconde quand je la lis.
L’histoire est tissé sur un fond géopolitique important et même si j’ai parfois accordé peu d’importance au côté historique j’ai trouvé le tout très intéressant pour ma culture personnelle et très bien documenté.

Ce que j’ai préféré dans l’histoire c’est l’histoire de Tsuru, une femme vraiment fascinante. On la suit de sa jeunesse jusqu’à un certain âge et j’ai vraiment trouvé son personnage passionnant. C’est une femme qui a envie de changer les choses, qui a envie de changer sa condition de femme et faire évoluer le statut des femmes au Japon. Ce n’est pas facile mais elle donne tout pour ça. Elle assiste à touts les bouleversements politiques et montre comment ils ont pu influencer la vie des gens du peuple. J’ai aimé sa détermination, et j’ai aimé qu’elle reste sensible, qu’elle reste femme. En effet c’est aussi une histoire d’amour que nous suivons ici et c’est surtout avec ça que Lian Hearn me fait vibrer ….

 

En bref : Peut-être pas aussi magique que Le clan des Otori mais un magnifique roman tout de même !

Sans titre H2

Publicités
Comments
3 Responses to “La maison de l’arbre joueur _ Lian Hearn”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] semaine dernière sur le blog : –La maison de l’arbre joueur de Lian Hearn ICI –Sang blanc de Noémi Krynen […]

  2. […] de Phiseth Srun La musique du silence de Patrick Rothfuss Le portrait de Dorian Gray de Oscar Wilde La maison de l’arbre joueur de Lian Hearn Sang blanc de Noémi […]

  3. […] LA MAISON DE L’ARBRE JOUEUR : Ce roman de Lian Hean se passe au Japon, comme ceux de sa série Le clan des Otori. J’aime beaucoup ces romans. Chronique ICI. […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :