The Magicians _ Saison 1

the-magicians-poster-qAZ0

Bonjour à tous et bienvenue sur Merveilles Livresques ! Aujourd’hui on se retrouve pour une nouvelle série télévisée. En effet, je vais vous parler de la première saison de The Magicians.  Cette série a démarrée en 2015 et est apparemment renouvelée pour une saison 2. J’avais envie de la voir depuis un moment (rien qu’à cause du titre oui) et quand mon homme m’en a parlé on a décidé de s’y mettre tout les deux !

A peine âgés de 20 ans, des étudiants en magie découvrent que le monde fantastique dont on leur parle depuis leur enfance est bien trop réel et dangereux pour l’humanité.

Dans The Magicians, ne vous attendez pas à un monde magique, merveilleux et féérique sans aucunes tâches. Non, The Magicians aborde d’une autre manière la magie, un peu glauque, limite dérangeante parfois, mais finalement très réaliste (je trouve).
Quentin est un jeune homme, complètement apathique, limite dépressif qui survit à travers une série de livres : Fillory. Cette série c’est un peu comme le Narnia de chez nous (des enfants qui vont dans un autre monde et doivent toujours en repartir, et qui n’y sont pas toujours réinvités après). Un jour, il va débarquer à Brakebills, une vraie école de magie.

Comment est traitée la magie dans The Magicians ? Différemment de ce que l’on croit. Dans cette première saison on a finalement qu’un petit aperçu des cours de magie car l’intrigue principale prend aussi beaucoup de place et on a peu le temps de découvrir l’univers. Les magiciens effectuent toutes sortes de mouvements chelous avec leurs mains et leurs doigts – comme s’ils dessinaient des cercles, poussaient et tiraient des choses imaginaires. C’est souvent accompagné d’incantations incompréhensibles déclamées en plusieurs langues. L’université de Brakebills est imprégnée de magie, elle est présente partout et même si cela peut émerveiller, la magie a quelques contraintes. Elle peut vous consumer, si vous ne la contrôlez pas et elle présente beaucoup d’aspects glauques, limites malsains, qui pourront parfois surprendre. Personnellement j’ai beaucoup aimé cette ambiance à moitié merveilleuse et à moitié bizarre.

Niveau intrigue elle avance très vite durant ces 13 épisodes. Le premier fait découvrir Brakebills à Quentin mais déjà les premiers éléments se mettent en place. Alice et la raison de sa présence à l’école, l’arrivée d’un grand méchant dès l’épisode 4 et de nombreuses aventures d’ici la fin de la série. Certains éléments m’ont beaucoup  plus et sont bien amenés car préparés par des indices montrées plus tôt dans la saison. Après vers la fin, les scénaristes ont un peu craqué, et nous ont fait des épisodes très « strange », à croire que c’était eux qui fumaient et pas Elliot.

Pour ce qui est des personnages on en rencontre plusieurs. Quentin tout d’abord, présenté tel que le personnage principal de l’histoire et que l’on suit principalement. Autour de lui vont graviter des élèves de l’école, plus ou moins importants et intéressants : Alice, Penny, Kady, Elliot et Margo notamment. Mais il y a aura aussi Julia, meilleure amie de Quentin depuis toujours. Nous allons pendant un moment suivre Julia et Quentin en parallèle, car sans nous en apercevoir leurs deux histoires vont rester lier. Et c’est ça que j’ai aimé dans cette série c’est que, même si parfois c’est vraiment bizarre, le scénario reste cohérent et (généralement) rien ne sort du chapeau.

En bref : Une série à l’ambiance très particulière, qui personnellement m’a beaucoup plu !

gfdgdy mag1

 

 

Publicités
Comments
7 Responses to “The Magicians _ Saison 1”
  1. Super série, je suis d’accord ! C’est à la fois magique, étrange, très noir (l’histoire de l’auteur de Fillory est terriblement glauque), j’ai pris beaucoup de plaisir à regarder la première saison même si beaucoup de scènes m’ont fait faire des rêves très bizarres x_x
    Ton analyse est très juste je trouve ! Elle restitue bien la complexité de l’atmosphère !!

    • sphinxou dit :

      Oui l’histoire de l’auteur est horrible et en plus je ne m’y attendais pas du touuuuut !
      Haha oui y a de quoi en faire des rêves chelous !

      Merci beaucoup 🙂

  2. mlleniall dit :

    Je me laisserai bien tenter!

  3. Molly Hyde dit :

    Bon sang qu’elle était étrange cette série. Je l’ai a moitié aimé de mon coté car on passe d’épisode a épisode avec une balance entre idée nouvelle intéressante et bien amené (même si c’est glauque) à ce que j’appelle de la soupe, à savoir des idée vu et revu, cliché de la young fantasy et surfant sur le sexe de GOT, la rébellion d’hungergames et les conneries de twilight
    L’histoire n’en reste pas moins suivable bien que le titre est trompeur, ce n’est pas Magicians mais Fillory and cie qu’il aurait fallu comme titre. Bref de bon passage (Big up a toi épisode 4) et des moments gênants (les geste façon avatar le dernier maître de l’air le film par exemple ou encore des références mythologiques sorti du chapeau). De quoi être mi figue mais si on salut l’effort de faire enfin une série un tant soit peu original et inattendu!

Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] ! Après avoir découvert la première saison de la série The Magicians (je vous en parle ici) j’ai décidé de me plonger dans le premier tome […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :