Le 25 c’est cinéma #23

 

Bonjour tout le monde, et bienvenue sur Merveilles Livresques ! Nous sommes le 25 mars et comme c’est la tradition depuis un certain temps je vais vous parler cinéma en partenariat avec Kim. Ce mois-ci, Kim a choisi l’Écosse et c’est comme cela que nous avons découvert la série Did I mention I love you? d’Estelle Maskame (ma chronique du premier tome est juste ici). Côté films, nous avons choisi le film The Magdalene Sisters !

 

Mars _ Écosse

 

En Irlande, dans le comté de Dublin, en 1964.
Lors d’un mariage, Margaret est violée par son cousin. La honte s’abat sur toute la famille. Au petit matin, le curé de la paroisse vient chercher Margaret.
Bernadette est pensionnaire dans un orphelinat. En grandissant, devenue jolie, elle suscite la convoitise des jeunes gens du quartier. Considérant que sa nature et son caractère la destinent au pire, la direction de l’orphelinat la confie alors à l’unique institution susceptible de la maintenir dans le droit chemin.
Rose, qui n’est pas mariée, vient de donner naissance à un petit garçon. Séparée de son bébé, elle est emmenée au couvent des sœurs de Marie-Madeleine.
Les trois jeunes femmes sont immédiatement confrontées à Sœur Bridget, qui dirige l’établissement et leur explique comment, par la prière et le travail, elles expieront leurs pêchés et sauveront leur âme.

 


The Magdalene Sisters est un film assez difficile. D’un côté, il est très intéressant, et de l’autre parfois un peu ennuyeux. Certains passages m’ont paru longs sans raison, même si j’imagine que c’était pour nous plonger dans l’ambiance du couvent.

C’est vraiment terrible comme histoire. Je n’avais aucune connaissance quant à l’existence de tels couvents et c’est plutôt flippant. Des femmes y sont envoyées sans réels prétextes et y sont alors réduites en esclavage, avec peu de chances de sorties… Nous allons suivre le destin de trois de ces femmes, même jeunes femmes plutôt, qui arrivent au couvent en même temps et pour différentes raisons. Elles vont découvrir l’horrible vie qui les attend au couvent et chacune va le vivre et y réagir très différemment. J’avais vraiment envie de savoir si elles allaient réussir à sortir de ce couvent et c’est qui m’a permis de ne pas décourager pendant les moments un peu lents. Les trois actrices principales sont assez impressionnantes. Elles jouent des personnages très différents et avec des personnalités très marquées ; je les ai trouvées douées voilà.

Je pense que ce film m’aura marqué, car c’est assez choquant de se dire que c’est tiré d’histoires vraies et que ce genre de couvents existaient encore dans les années 1960, ce n’est pas si loin quoi !

L’avis de Kim est par ICI (bientôt)

 

Publicités
Comments
One Response to “Le 25 c’est cinéma #23”
Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] L’avis de Sphinxou, ici. […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :