Kim & Sphinxou’s Book #30

Bonjour à tous et bienvenue sur Merveilles Livresques. Après deux semaines d’absence pour cause d’ordinateur en panne je reviens enfin pour rattraper mon retard. J’aurais dû publier cet article il y a deux semaines mais j’ai été retardée. Je vais donc enfin donner mon avis sur le livre que nous avions choisi de lire avec Kim ce mois-ci. Pour ce mois de Mai nous avons choisi la Russie et nous nous sommes tournées vers la nouvelle Les nuits blanches de Dostoïevski.

 

 

Les Nuits blanches, c’est d’abord un vrai roman d’amour. Un jeune homme solitaire et romanesque rencontre, une nuit, dans Petersbourg désert, une jeune fille éplorée. Désespérée par un chagrin d’amour, Nastenka se laisse aller au fantasme du jeune homme, amoureux depuis le premier instant, le berce – et se berce – dans l’illusion, jusqu’à ce que… le fiancé revienne et qu’elle se jette dans ses bras. Dès lors, comme le note Michel del Castillo dans sa lecture, tout est soudain « marqué au sceau de l’inauthenticité. »

Les nuits blanches est une nouvelle d’une centaine de pages qui se lit du coup assez rapidement. Elle raconte, sur plusieurs nuits (et cela partitionne le récit), les rencontres entre un homme et une femme qui vont se confier leurs problèmes et verront naître une amitié.

Cette nouvelle n’était franchement pas très passionnante même si j’ai parfois beaucoup ri à cause du personnage masculin. En effet ce dernier est très naïf et va totalement entrer dans la fameuse friendzone du personnage féminin ; et la fin le laisse dans une injustice totale. C’est ce côté friendzone de l’histoire qui m’a franchement fait rire.

En bref : une lecture qui m’a fait sourire à cause de la naïveté du personnage mais ça s’arrête là.

Retrouvez l’avis de Kim sur son blog !

Publicités
Comments
3 Responses to “Kim & Sphinxou’s Book #30”
  1. Après avoir découvert quelques textes de Dostoïevski que j’aime de plus en plus (même si j’ai eu du mal avec Crime et châtiment), j’avais bien envie de découvrir cette nouvelle. Dommage que tu n’aies pas apprécié plus que ça.

  2. Très honnêtement, je ne me serai absolument pas penchée dessus de toute façon…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :