La vague _ Boyd Morrison

Bonjour à tous et bienvenue sur Merveilles Livresques ! Pour finir cette semaine en beauté je vous propose un livre un peu angoissant, sur un méga tsunami. Un livre de catastrophes naturelles quoi. Vous allez voir.

 

 

 

Une pluie de météorites d’une violence inouïe s’abat sur l’océan Pacifique. A Honolulu, KaiTanaka, le directeur du centre d’alerte tsunami du Pacifique, relève une légère variation sur ses graphiques. Quand les communications avec l’île Christmas sont interrompues, il comprend que la nature a déjoué tous les pronostics. Un méga-tsunami se précipite sur Hawaï et les minutes sont comptées.
Il reste moins d’une heure pour faire évacuer un million de personnes. Et pour sauver sa famille, qui profite du soleil à Waikiki…

 


 

C’est ma meilleure amie qui m’a prêté ce livre, persuadée que j’allais aimer et être plutôt à fond dans ma lecture comme elle avait pu l’être. Evidemment, elle avait raison, j’ai dévoré ce livre dans la journée, je n’ai pas pu le lâcher (sauf obligations) avant la fin.

Ce roman nous permet de suivre Kai, directeur du centre d’alerte tsunami, et sa famille, qui vont tenter de survivre au plus grand tsunami jamais vu. Lorsque le roman commence, rien ne laisse présager de telles vagues mais Kai, sur un mauvais pressentiment lance l’alerte. A partir de là, l’histoire va s’accélérer. Nous allons suivre Kai, qui essaye de gérer, mais qui en même temps veut mettre sa famille à l’abri.

L’histoire est vraiment palpitante. Les chapitres sont assez courts, et ils commencent tous en indiquant l’heure et combien de temps il reste avant la prochaine vague. Cela fait monter la tension quand on vit, avec les personnages, l’arrivée imminente d’une vague de 25 mètres (et c’était la plus petite). C’est bien écrit, cela nous met dans la situation. C’est très immersif et plein de tension, et de suspense.

Le livre a l’air aussi assez bien documenté. On apprend finalement pas mal de choses sur les tsunamis, les procédures d’urgences, l’architecture d’Hawaii et comment certains bâtiments sont construits pour résister (jusqu’à un certain point). L’auteur reconstruit bien, aussi, la palette des réactions que peuvent avoir les gens : les blasés qui pensent que ce sera une petite vague, les idiots qui veulent rester près pour filmer et voir, les opportunistes, ceux qui sont près à vous pousser pour avoir une place dans l’hélico avant vous ou vous enfants. Bref, un bel (enfin pas toujours) éventail des réactions humaines (et c’est flippant de se dire qu’il y a des imbéciles qui ne s’enfuient pas et restent pour voir le spectacle).

En bref : un roman palpitant et angoissant, vous n’aurez pas envie d’aller vivre sur un littoral !

Comments
2 Responses to “La vague _ Boyd Morrison”
  1. Eh bien, tu m’intrigues pas mal, je note !

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :