Shikanoko, tome 1 : L’enfant du cerf _ Lian Hearn

Bonjour à tous et bienvenue sur Merveilles Livresques ! Le mois dernier j’ai lu le premier tome d’une nouvelle série de Lian Hearn. J’avais eu un énorme coup de cœur pour Le clan des Otori (mon avis sur le tome 3), que je porte vraiment dans mon cœur. Du coup, j’avais vraiment hâte de voir ce que donnerait cette nouvelle série.

 

 

Aux sources du Clan des Otori… Une épopée fantastique dans un Japon médiéval fascinant. Laissé pour mort dans la montagne, le jeune Shikanoko trouve refuge chez un sorcier qui lui fabrique un masque aux immenses pouvoirs magiques. Il devient «l’Enfant du Cerf». Il parlera aux fantômes et aux esprits protecteurs, il apprendra des hommes et des femmes les plus puissants, il connaîtra le raffinement, l’amour et les sentiments les plus purs, mais aussi la bestialité, la cruauté et les machinations politiques…

 


 

J’attendais énormément de cette nouvelle série. Peut-être un peu trop du coup… Oui, ça commence bien. Disons, que je ressors un petit peu déçue de cette lecture, même si j’ai aimé certaines choses. C’est vraiment mi-figue mi-raisin pour moi cette lecture.

Pourtant, pourtant cela partait très bien. En effet, j’ai adoré retrouver l’univers de Lian Hearn. Ce japon féodal, plein de magie et de sorcellerie. J’ai beaucoup aimé retrouver cet ambiance, un peu sombre et magique à la fois. D’autant plus que, dès le départ, le personnage principal nous plonge dans cette ambiance. Lorsque nous rencontrons Shikanoko, il est laissé pour mort par sa famille, et il va tomber sur un sorcier qui va lui sauver la vie. Il va lui fabriquer un masque magique, lié aux pouvoirs d’un cerf et de la nature. À partir de là, nous allons suivre Shikanoko dans ses différents voyages. Avec ses pouvoirs, beaucoup de personnes haut placés vont s’intéresser à ces pouvoirs pour régler des problèmes de géopolitiques. Nous allons être alors entraînés dans des conflits territoriaux, avec beaucoup de géopolitiques.

Je dois avouer que c’est là que le bât blesse pour moi. J’ai eu du mal à tout suivre de manière intéressée, je me suis un petit peu ennuyée par moments (même si je ne comprends pas finalement bien pourquoi). Le personnage est un peu ballotté entre plusieurs factions, et je me suis sentie ballotté aussi. J’avais envie de découvrir plus de choses sur la magie et ses pouvoirs et du coup j’ai été un peu déçue. De plus, j’ai aussi eu du mal avec le personnage de Shikanoko. Je ne me suis pas attachée et je pense que cela joue beaucoup sur mon ressenti sur ce livre. J’ai eu l’impression de m’ennuyer pendant un temps, puis d’être très intéressée, puis de m’ennuyer à nouveau. Je l’ai ressenti comme des problèmes de rythme, même si le livre n’est pas si long que ça. Ou alors, je suis tout simplement passée à côté, suivant le moment où je l’ai lu etc.

Enfin bref, je ressors plutôt mitigée par cette lecture. Je ne sais pas encore si je vais lire la suite. D’un côté j’ai envie de voir si, avec le tome 2, je peux en apprendre plus sur les pouvoirs de Shikanoko. D’un autre côté… je n’ai pas envie de m’ennuyer avec ce second tome donc je ne sais pas si je vais le tenter. On verra suivant le temps que j’aurais à ma disposition.

 

 

Publicités
Comments
9 Responses to “Shikanoko, tome 1 : L’enfant du cerf _ Lian Hearn”
  1. Attends un petit peu et si tu vois que tu n’as pas envie … ne force pas. Je dis ça mais parfois même quand ça me plaît pas je continue pour si vraiment j’aime pas du tout lol

  2. plumesdelune dit :

    Ah bah dommage :/
    Pour le coup, ça me tente pas moult ^^
    Kin

  3. C’est dommage, il y avait un sacré potentiel dans cet univers, c’est original et très intéressant !

  4. Charlotte dit :

    Dommage pour les bémols, le côté mystérieux du Japon féodal fantastique me tentait beaucoup …

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :