Loeuk… Tchong Kraoy : La dernière fois _ Phiseth Srun

Au début du printemps 1975, à 12 000 kilomètres du Sud-Est de la France, un jeune étudiant de vingt ans, originaire de Phnom Penh et issu d’un milieu militaire, quitte sa ville natale pour se rendre chez ses amis au Laos. Pour ce faire, il doit parcourir 800 kilomètres en autocar, partant de la région Nord-Ouest du Cambodge pour rejoindre se rendre à Vientiane. Un mois plus tard, les maquisards communistes « Khmers rouges » envahissent les villes du pays..

Sans titre H2

 

Bonjour à tous et bienvenue sur Merveilles Livresques ! Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler de « Loeuk… Tchong Kraoy : La dernière fois » reçu en SP et publié aux éditions VPS en 2014. Je les remercie pour ce service presse.

Ce livre est assez particulier. Il se déroule en trois temps. D’abord nous avons notre personnage principal alors qu’il est en France, puis nous le suivons dans tout son périple pour arriver jusqu’en France, et enfin nous suivons son parcours après son arrivée en France et comment il va commencer à s’en sortir.  Au niveau de l’histoire, elle est assez intéressante à lire. On suit de loin toutes les conséquences du régime Khmers rouges, et même si cela a une incidence sur la vie (familiale) de notre personnage, bah ça reste en toile de fond. On n’entre jamais vraiment dans les horreurs de cette période, et plutôt heureusement car en fait ce n’est pas le but de ce livre.

Le but de ce livre est de nous faire voyager. Spacialement on voyage, mais après j’ai eu du mal à m’imprégner des paysages décrits. Car en fait les paysages n’étaient pas vraiment décrits entièrement, on savait dans quelle région on se trouvait, on avait des données par rapports aux fleuves, aux montagnes du coin mais pas de vrais « ressentis » sur les paysages parcourus. Ce problème de ressenti apparaît aussi avec le personnage principal, j’ai eu l’impression qu’il résumait sa vie, et j’ai eu du mal à compatir pour ses problèmes. Lorsqu’il apprend de mauvaises nouvelles ou qu’il s’ennuie, j’ai eu juste l’impression que le personnage disait « Je suis triste » mais il ne montrait pas vraiment de sentiments (un peu comme Kristen Stewart en fait…). 

Du coup j’ai trouvé la plume de l’auteur trop plate, trop « résumé ». J’ai eu l’impression qu’il racontait l’histoire, de façon un peu résumé, mais sans y inclure de sentiments ou de sensations… Cela se laisse lire mais je n’ai rien ressenti. J’ai aussi vu beaucoup de fautes de syntaxes, des phrases construites vraiment bizarrement, des problèmes de concordances des temps et j’en passe. Des petits problèmes aussi au niveau de la maquette avec la justification qui a beaucoup trop étiré certaines phrases …

En bref : Une lecture qui me laissera plutôt indifférente…

Sans titre H2

Publicités
Comments
3 Responses to “Loeuk… Tchong Kraoy : La dernière fois _ Phiseth Srun”
  1. yuya46 dit :

    C’est vrai que j’ai eu du mal à voyager aussi. J’ai trouvé que les dialogues n’étaient pas naturels… mais j’ai passé un bon moment, il n’est pas compliqué à lire mais il me manquait plus de faits historiques.

Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] ← Loeuk… Tchong Kraoy : La dernière fois _ Phiseth Srun […]

  2. […] dont j’ai parlé sur le blog : Le visiteur du futur, la meute #1 de F.Descraques et Slimane La dernière fois de Phiseth Srun La musique du silence de Patrick Rothfuss Le portrait de Dorian Gray de Oscar Wilde […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :